Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 17:28

  C’est certainement, avec « L’oreille cassée », ma grande redécouverte lors de cette nouvelle lecture des aventures de Tintin – jusqu’ici, en tout cas. « Le sceptre d’Ottokar » est définitivement débarrassé des défauts des premières œuvres. Cette fois, une intrigue solide, rondement menée, mêlant complot politique (qui annonce certains épisodes futurs) et enquête policière, jusqu’à cette énigme en chambre close (principe si cher à mon cœur !) avec la disparition du sceptre alors qu’il ne pouvait quitter la salle du trésor ! Même la résolution du mystère est fort astucieuse !

  Le contexte historique dans lequel a été conçue l’histoire rend « Le sceptre d’Ottokar » particulièrement audacieux : on y trouve en effet un écho évident aux événements liés aux agissements d’Hitler à l’époque. De quoi contredire, d’ailleurs, cette thèse d’un Hergé collabo : ce n’est pas du tout ce qui ressort de cette lecture.

  La Castafiore apparaît pour la première fois, bien que de façon très anecdotique, les Dupondt sont enfin des alliés – et non plus des ennemis – de notre héros. Quant à la version en couleurs de l’album, elle est très belle. Tout est là, cette fois : les personnages très travaillés, des décors omniprésents et fournis, des costumes riches (les gardes du Roi…). Hergé remania la version colorisée de l’album avec son ami Edgar P. Jacobs. Le souci du détail de ce dernier se ressent dans chaque planche. L’un des nombreux tours de force du « Sceptre d’Ottokar » est la reproduction de la brochure sur le pays imaginaire qu’est la Syldavie, qu’Hergé utilisera à plusieurs reprises dans la suite de sa série. L’auteur nous fait donc partager, le temps de trois planches, ladite brochure que parcourt Tintin. Procédé original et permettant au dessinateur de s’essayer à la représentation d’événements sous forme de vieux tableaux. Belle réussite, graphique comme narrative.

  Hergé clôt ainsi le premier tiers de son œuvre sur une belle note, Tintin ayant vécu là sa dernière aventure en solo. En effet, dès l’album suivant, la série va prendre une autre dimension…

 

© Hergé/Moulinsart

© Hergé/Moulinsart

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de David Verdier
  • Le blog de David Verdier
  • : Des 'billets' sur des films vus, des lectures, l'avancement de mes écrits divers, des manifestations culturelles auxquelles je participe...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens