Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 18:53
© Hergé/Moulinsart

© Hergé/Moulinsart

  Dans l’histoire de la série, cet épisode est important à plus d’un titre : tout d’abord, c’est le dernier qui sortira dans une version noir et blanc avant de devenir un album en couleurs. Ensuite, et c’est cela qui m’importe particulièrement en tant que lecteur de Tintin, c’est dans « Le crabe aux pinces d’or » qu’apparaît enfin le capitaine Haddock, seul personnage qui parviendra quasiment à voler la vedette au héros. Il y aura clairement eu un ‘avant’ et un ‘avec’ Haddock.

  Dans le film réalisé par Steven Spielberg, sorti en 2011, cet album a été une belle source d’inspiration, alimentant avec abondance le scénario du film. Il est vrai que l’exotisme qui imprègne une bonne partie de l’histoire est propice à créer une intrigue dépaysante. Le démarrage ressemble à celui de plusieurs albums précédents, un détail insolite venant troubler une journée a priori comme les autres pour notre ami reporter. La fameuse boîte de crabe et son logo ne sont pas sans rappeler les boîtes de cigares dans « Les cigares du Pharaon ».

  Les Dupondt, clairement du côté de Tintin à présent, participent à l’enquête, bien qu’ils conservent une maladresse et un manque de discernement flagrants (mais ça, ils ne s’en débarrasseront jamais !). Quant au capitaine Haddock, on a du mal à croire, en lisant « Le crabe aux pinces d’or », qu’il deviendra un élément incontournable de la saga. Il est en effet présenté ici comme un ivrogne, pas forcément très malin. Les choses évolueront avec le temps.

  Nous trouvons quelques planches composées d’une seule et unique case, donnant lieu à de belles grandes scènes (procédé assez rare dans la série).

  Le rythme est toujours au rendez-vous, quelques salves de jurons du capitaine commencent à imprégner les pages… chaque nouvel album installe un peu plus la mythologie des aventures de Tintin. Si « Le crabe aux pinces d’or » n’est pas mon histoire préférée, je lui reconnais volontiers le statut d’album-pivot pour les quelques points mentionnés plus haut. Et puis, soyons honnêtes, l’aventure est une nouvelle fois assurée de belle manière. On aimerait que toutes les bandes dessinées qui sortent actuellement soient du même niveau !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de David Verdier
  • Le blog de David Verdier
  • : Des 'billets' sur des films vus, des lectures, l'avancement de mes écrits divers, des manifestations culturelles auxquelles je participe...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens