Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 12:10

  Étretat...

  C’était une volonté de ma part d’y faire un passage. Seul un souvenir d’enfance me rappelait la beauté du site et plus récemment, sans que je puisse dire par quel cheminement de pensée, j’ai décidé que le prologue de mon cinquième polar (qui doit d’ailleurs boucler le cycle d’aventures avec mes personnages Tharel et Kestevan) se déroulerait dans ce lieu atypique où bien des artistes – peintres, écrivains... – sont venus en leur temps : Maupassant, entre autres, ce même Maupassant dont je me plais à dire que le style est d’une incroyable modernité. Que l’on ne s’étonne pas de voir encore aujourd’hui tant de scénaristes qui, pour le cinéma ou la télévision, s’inspirent de sa prose... mais je m’égare.

  Bien des sensations, des sentiments, des envies, se bousculent dans ma tête. Nous avons quitté cet après-midi la maison de mon copain Jaap de Boer, en Bretagne (ça, déjà, c’est un mot magique pour moi !). C’est la première fois que j’ai remis les pieds en terre bretonne depuis un bon moment. Bien trop long à mon goût.

  L’ami Jaap nous a donc accueillis pendant deux jours chez lui, au sein de sa petite famille. Des discussions passionnantes... l’avancement de notre projet commun, un album de bande dessinée... comme il l’a dit, nous nous apprêtons à être les « Papas » d’une petite Pénélope.

  Peinture, cinéma, littérature, société, religion (liée à notre projet)... tant de choses n’ont été qu’effleurées malgré le nombre d’heures passées à échanger... il y aurait encore autant à dire, sinon plus !

  Il est toujours stimulant de deviser avec des confrères : Jaap est également auteur en plus de dessiner (et quels dessins, bon Dieu !) ; nous avons échangé nos livres, chacun faisant découvrir son univers à l’autre et j’ai récupéré un stock du n°4 de Big Pulps, revue sur laquelle nous travaillons déjà de concert. Un hors-série « érotique » a été évoqué et devrait sortir en fin d’année. Une autre occasion de bosser ensemble.

  Ces quelques lignes que vous lisez en ce moment-même, je ne sais si elles sont d’un grand intérêt, elles sont en tout cas rares chez moi car pour une fois, je ne livre pas une fiction au rythme trépidant. Je me contente de coucher modestement des impressions, des instantanés, à l’abri de l’air du large, sous une tente plantée à quelques dizaines de mètres de la mer. Cette mer qui me manque lorsque je suis trop longtemps sans la voir.

  Près de ma chère et tendre, plongée dans la lecture d’un recueil de nouvelles de Steinbeck, je noircis les pages d’un cahier qui me suit depuis plusieurs étés lors de mes déplacements en vacances (eh oui, vous ne lisez ici qu’une retranscription du manuscrit original !).

  Ami Jaap, je pourrais te dédier ces quelques lignes mais ça n’aurait pas beaucoup de sens. Qu’en ferais-tu ? Non, je préfère dire que tu as été le moteur de leur écriture, l’élément déclencheur d’une reprise du stylo après quelques jours en mode « repos ». Car, à présent, il va falloir être efficace pour arriver à tout faire sortir de ma tête, ordonner mes idées, enchaîner les textes et leurs différents supports (entre nouvelles et scénarii de BD – deux projets en cours rien que de ce côté-là – ainsi qu’une correction de roman et un nouveau manuscrit que je vais reprendre là où je l’ai laissé il y a quelques semaines de cela).

  « Mise en bouche », cela pourrait être le sous-titre de cet écrit qui en annonce bien d’autres : peut-être également une sorte de prologue aux futures aventures de notre fille Pénélope. Ou son acte de naissance ?

  Quoi qu’il en soit, je souhaite à cette dernière une belle vie, riche et trépidante. Ce que nous avons évoqué avec Jaap laisse à penser que ce sera le cas. Nous serons responsables de ses joies comme de ses peines, de ses succès comme de ses échecs. Il y aura très certainement un peu de nous – chacun de nous – en elle. Quel personnage riche cela donnera !

  Une page se tourne, les vacances sont éphémères, c’est ce qui les rend si précieuses. De retour chez soi, les habitudes se remettent en place. Heureusement, l’écriture est là, elle permet de prolonger ces instants magiques tout le reste de l’année, au gré des envies. Bien des aventures nous attendent à travers nos récits, qu’ils soient imaginaires ou en partie réels. Peu importe le temps qu’on passe à les rédiger, création et lassitude sont à mes yeux antinomiques.

  Merci l’ami Jaap, pour ce moment de partage, entre l’accueil chaleureux de toute ta famille et le cadre idéal de la campagne bretonne où nous avons pris place à l’ombre d’un arbre et refait le monde à notre manière...

  Bon vent, camarade, en attendant de voir nos routes se recroiser très bientôt...

 

Les 31 juillet et 4 août 2015

Atwalamy

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de David Verdier
  • Le blog de David Verdier
  • : Des 'billets' sur des films vus, des lectures, l'avancement de mes écrits divers, des manifestations culturelles auxquelles je participe...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens