Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 11:35

  Après l’enchaînement de récits qui a précédé, tous menant à l’aventure avec un grand « A », « Tintin au pays de l’or noir » inaugure un nouveau cycle dans la série : celui des albums sur fond de politique (cette thématique sera récurrente jusqu’à « Tintin et les Picaros »).

  Cette quinzième histoire a subi des transformations au cours du temps. Initialement publiée en feuilleton dans la presse une dizaine d’années avant sa parution en album (le récit était alors resté inachevé), elle a connu d’autres changements entre sa version sortie en librairies en 1950 et celle que nous connaissons aujourd’hui et qui est couramment commercialisée.

  Du coup, le capitaine Haddock est relativement absent de cet album, de même que le professeur Tournesol. C’est un retour aux sources pour notre ami reporter, puisqu’il évolue seul une bonne partie de l’histoire. Cela lui permet cependant de retrouver des compagnons de route (les Dupondt n’ont jamais eu une telle importance dans un récit et ils vont jusqu’à sauver la vie de Tintin en plein désert). Quant aux personnages secondaires, plusieurs d’entre eux sont en fait de vieilles connaissances (sympathiques ou malfaisantes) et ils parsèment le récit. De même, des nouvelles têtes, qui reviendront ensuite, apparaissent pour la première fois, comme l’enfant Abdallah. Voilà une trouvaille de la part d’Hergé ! Les scènes avec le gamin sont très drôles, que ce soit Tintin qui se retrouve confronté au « phénomène » ou bien Haddock, un peu plus tard dans l’album. Toute la dernière partie de l’histoire oscille entre action et humour, savamment mélangés, et un rythme mené tambour battant.

  Je trouve que « Tintin au pays de l’or noir » est une réussite au sein de la saga et marque un vrai tournant : l’univers d’Hergé – et ses personnages avec lui – entre dans une sphère plus complexe, intégrant des préoccupations et des thématiques plus adultes qui se mêlent à l’aventure et l'évasion (présentes, elles, depuis les débuts).

© Hergé/Moulinsart

© Hergé/Moulinsart

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de David Verdier
  • Le blog de David Verdier
  • : Des 'billets' sur des films vus, des lectures, l'avancement de mes écrits divers, des manifestations culturelles auxquelles je participe...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens